Non classé

Les pièces maîtresses d’un chauffe-eau électrique

Le chauffage électrique s’invite maintenant dans la tendance et particulièrement dans les maisons modernes. Il s’agit d’un système assez sophistiqué alors qu’il n’a besoin que de trois principaux composants pour mieux fonctionner : le groupe de sécurité, le thermostat et la résistance. Ces deux derniers composants méritent que l’on s’y attarde. Explication.

Le thermostat

Un chauffe-eau électrique ou ballon d’eau chauffe exige l’installation d’un thermostat notamment pour le contrôle et le réglage de la température. En effet, il prend la forme d’un disjoncteur qui coupe automatiquement l’eau lorsqu’elle atteint la température préréglé par l’utilisateur. En somme, il prend le contrôle de la commande, plus précisément, de l’alimentation de la résistance. Ce qui fait de ce composant, la pièce maîtresse du système. Autant alors assurer son bon fonctionnement et de toujours maintenir sa performance en consultant un chauffagiste boulogne billancourt. En d’autres termes, la température du thermostat peut être réglée de façon manuelle ou automatique et en général, elle doit être aux alentours de 60°C. C’est la température optimale pour éviter la détérioration du chauffe-eau et aussi d’éviter toutes brûlure. Mais les conséquences d’une montée de température importante de l’appareil sont assez multiples comme l’entartrage par exemple et la prolifération des bactéries comme les légionnelles qui entraine la destruction de l’appareil. C’est pour cela qu’un entretien régulier de son chauffe-eau s’impose en s’adressant à un chauffagiste. Par ailleurs, il est possible de nos jours de se procurer d’un thermostat fiable et résistant. D’ailleurs, parmi les modèles les plus courants, on peut citer le thermostat à cannes, le thermostat à bulbe et le thermostat électronique. Le choix devra se faire selon la durée de vie du produit et du niveau de fiabilité qu’il propose.

La résistance

A noter au prime abord que le groupe de sécurité joue aussi un rôle intégrant dans le fonctionnement d’un chauffe-eau électrique. Il permet un bon contrôle de la pression lorsque l’eau se réchauffe et laisse souvent échapper une petite fuite d’eau pour rétablir la pression. Ainsi, une telle installation se révèle être obligatoire et pour ce faire, il va falloir trouver un bon chauffagiste boulogne billancourt. Pour revenir à la résistance, cette pièce du système offre aussi sa part de responsabilité dans le bon déroulement d’un appareil de chauffage. La résistance a pour principalement fonction la montée en température de l’eau dans le cumulus. L’énergie électrique devient ainsi thermique une fois que le fil se trouvant à l’intérieur chauffe. En outre, il s’agit d’une pièce sujette de panne et d’entartrage au fil du temps et un entretien régulier est donc de rigueur pour prolonger la durée de vie de l’appareil. Par ailleurs, en résistance de chauffe-eau, il existe généralement deux variantes : la résistance thermoplongeur et la résistance stéatite. Et cette dernière variante est à conseiller pour sa performance et sa résistance au calcaire et qu’elle exige aussi peu d’entretien. Par contre, son seul bémol réside dans le temps de chauffage de l’eau. Mais pour faire le bon choix, il est toujours utile de demander des conseils bien avisés des experts en chauffage.

Laisser un commentaire