Les divers motorisations pour chaque type de portail

La motorisation des portails permet l’ouverture et la fermeture de ceux-ci sans descendre du véhicule. Le choix du système de l’automatisme de portail dépend du type de portail notamment du modèle d’ouverture battant ou coulissant, du poids et de la puissance de la motorisation. Les types de motorisations pour un portail battant Un portail battant a pour avantage d’être moins encombrant car il ne s’occupe que d’une très petite espace lorsqu’il s’ouvre sur le côté. Et comme il s’ouvre latéralement, il n’y a pas d’empiètement vers l’intérieur de la propriété. Ainsi, il s’insère parfaitement dans les endroits étroits et s’adapte aux entrées en pente de 10% environ et aux cours de stationnement de petite surface. En plus de ceux-là, il est esthétique, fiable et sécuritaire. Un portail battant possède deux vantaux qui s’ouvrent chacun d’un côté. Il peut tout à fait s’équiper d’une motorisation pour une facilité d’usage. Il en existe différents types pour un portail battant afin de répondre aux diverses configurations d’installation. On peut opter pour une motorisation à bras, composée d’un bras actionné par un moteur. Elle peut s’adapter à tous les types de matériaux notamment PVC, aluminium, fer forgé ou encre acier. Elle est surtout destinée à un portail de poids moyen lourd. Opter pour une motorisation à bras est une solution particulièrement idéale en rénovation dans une automatisation d’un portail battant. De plus, ce type de motorisation portail possède un meilleur rapport qualité prix. Puis, le modèle à vérin est une solution économique et apporte plus de résistance au portail. Le principe du vérin est celui d’une vis sans fin qu’il ne prend pas trop de place dans le passage du portail. En effet, les motorisations à vérin sont plus discrètes que les motorisations à bras. Le fer et l’acier sont les matériaux idéals pour cette motorisation. Ensuite, la motorisation enterrée et destinée pour les nouveaux portails battants. Ce type de motorisation demande d’énormes travaux et il est préférable de l’installer en même temps avec le portail. En effet, tous les types de matériaux peuvent s’équiper d’une motorisation enterrée. Enfin, la motorisation à roue est très intéressante dans le cas où elle dispose d’une roue qui facilite le mécanisme. Elle est la moins couteuse de toutes les motorisations. Les genres de  motorisations pour un portail coulissant Contrairement à un portail battant, le choix de la motorisation pour un portail coulissant est restreint. On ne peut choisir qu’entre une motorisation à rail au sol ou une motorisation autoportante. L’une comme l’autre, elles ont besoin de deux poteaux pour leur bon fonctionnement. Un poteau pour le guidage et une autre pour sa réception. La motorisation à rail au sol est la plus utilisée en portail coulissant et elle a besoin d’un rail de guidage afin de s’ouvrir et de se fermer correctement. Elle est surtout destinée aux portails pesants et de grandes tailles dont le poids peut être de 600 à 1 000 kg. C’est comme le cas des portails en acier, en bois massif ou encore en fer forgé dont la largeur serait supérieure à 2 m. Par contre, la motorisation autoportante est comme suspendu au-dessus du sol. Elle n’a guère besoin d’un rail au sol pour coulisser. Elle se sert d’une crémaillère afin d’assurer le déplacement du portail pour qu’il ne touche pas le sol. Elle est souvent utilisée en sorties d’usine, dans les zones industrielles et commerciales, hôpitaux ou même dans le domaine particulier. Toutefois, cette motorisation autoportante n’est pas possible avec des portails lourds. Il est idéal pour un portail coulissant en aluminium ou en PVC dont le poids est inférieur à 399 kg.